Mission accomplie

C'est fait, nos premiers hôtes, absolument charmants, sont arrivés samedi à midi trente et m'ont trouvée, en tenue de combat, en proie à la plus vive émotion... lavant par terre!!! Il faut dire que mon adorable menuisier hyper dévoué (lui aussi rêvait du chantier la nuit...) avait quitté la cuisine à 11h15, depuis 8 heures le matin qu'il réglait les derniers détails (dont certains de taille, comme l'installation de la plaque de cuisson par exemple). Moi, j'étais déjà au boulot depuis longtemps, la nuit ayant été très courte... Bref, tout était en place, ou presque, et nos adorables hôtes belges ont fait preuve de la plus grande mansuétude à mon égard, me signalant avec une douceur et une délicatesse sans égales les petits oublis inhérents à la précipitation des dernières heures... Car il a fallu lundi décaler tous les meubles de cuisine de 5 cm (le trou du granit n'étant pas au-dessus de la plaque de cuisson), carreler la crédence mardi (oui, oui, le 14 juillet!), batailler mercredi pour que les lits arrivent bien (enfin!) vendredi, trouver jeudi une console pour supporter la vasque en pierre de la salle d'eau trop lourde pour son étagère (j'ai déniché une antiquité indonésienne en teck), aller acheter vendredi micro-ondes et téléviseur définitivement portés disparus entre Paris et La Lozangère, modifier le compteur électrique pour faire fonctionner le spa en monophasé (alors que l'installation était en tri-phasé) et trouver un plombier dévoué pour installer un évier sous plan quand les trous dans le granit n'ont pas été percés au bon endroit, pour ne citer que ces quelques imprévus-là.... D'ici la fin de la semaine, tout devrait être parfait et les hôtes suivants devraient déjà remercier les heureux élus qui ont étrenner le gîte et en ont essuyé les plâtres. Mais les commentaires dithyrambiques de ces premiers vacanciers enchantés sur la qualité de l'hébergement me réjouissent au plus au point. Ma mission est accomplie: l'abri-gîte tranquille est bien un havre de paix résolument détente, au cœur du bocage vendéen... qui résiste encore et toujours à l'envahisseur...

Le grand lit des heureux parents.

La belle chambre des mêmes heureux parents...

... qui ouvre éventuellement sur une deuxième chambre s'ils ont amené leurs adorables enfants...

La salle d'eau (et je quitte mes claquettes avant d'entrer ) et le spa bouillonnant, il paraît que c'est génial. Quand je pense qu'on n'a même pas eu le temps de l'essayer!!!

La cuisine, terminée in extremis (avec sa brioche vendéenne qui attend le chanceux vacancier); merci Gaby (oui je sais, la corbeille est pleine). Ah non! Pas tout à fait terminée, il manque encore la hotte aspirante et des étagères... à installer samedi entre deux....

Alors la pièce de vie, pas eu le temps de prendre des photos puisque, comme vous le savez, nos hôtes m'ont surprise le balai-brosse en main...

Add ping

Trackback URL : http://www.labrigitetranquille.com/dotclear/index.php?trackback/29

Page top